16 juillet 2012

Cusco et Vallee sacree !

Hola

Une fois les faubourgs un peu delabres qui entourent le terminal terrestre, quittes, Cusco revele tous les vestiges de la splendeur qui fut jadis la sienne ! L'architecutre inca, qui a resiste aux epreuves du temps et de la conquete espagnole en est la principale temoin. "La cite imperiale" a tout de meme etait rebatie apres la conquete de la famille Pizarro ! Les colons ont construits leurs demeures sur les solides socles de pierres, parfaitement emboitees. Je suis vraiment ebloui par le genie civil de cette civilisation. Chaque pierre etait polie des heures pour pouvoir s'imbriquer en un seul et unique endroit, rendant l'edifice indestructible, resistant meme aux tremblements de terre dont la region fut victime ! Le melange d'architectures pre-andine et hispanique donne beaucoup de charme a cette ville ! La place d'armes en est un magnifique exemple, la plus belle qu'il m'ait ete donne de voir depuis le debut de mon periple... La cathedrale domine fierement la place quadratique bien entretenue, sous un ciel cotonneux !

L'altitude essoufle, 2300 metres... Il va falloir s'y habituer.

Ce qui frappe egalement a Cusco, en mois de juin, ce sont les innombrables celebrations ! Il ne se passe pas une seule journee sans qu'une procession avance dans la ville, ou encore les nombreuses demonstrations de danse ! Je decouvre enfin toute la grace des Peruviennes, alors que ces dames sont habillees de robes legeres et finement colorees, ces hommes montrent toute leur virilte dans des scenettes qui retracent la vie quotidienne. L'amour et la seduction, les divinites, la Mort, les Recoltes... Je reste bouche bee devant tant de beaute ! Chaque chanson se termine dans des cris gutturaux, des lachers d'oiseaux, des poteries brisees... Frissons ! Leur maniere de celebrer la fin de l'annee scolaire est tres gracieuse ! Meme les enfants participent a la fete, sous les interpellations acharnees de leurs stricts professeurs.

"Je revois la ville en fete et delire..." Edith Piaf ! Cusco, une ville en fete, qui gagne progressivement en intensite jusqu'a atteindre la celebration de l'Inti Raymi, celebration qui honore la divinite solaire et la descendance du dernier roi inca ! Mais l'Inti Raymi a lieu dans une grosse semaine, j'ai le temps de partir a la decouverte de la vallee de l'Urumbamba, autrement appellee Vallee sacree !

Outre les tres nombreuses ruines ! Les paysages sont absolument enchanteurs. Ce serait redondant de decrire tout le genie architectural inca et il n'y a qu'a se laisser gagner par l'emotion a la vue de ses nombreuses terrasses agricoles, parfaitement nivelees, paturees par quelque betail en lambeaux ou encore ses villages tous agences selon les solstices et la course de l'astre lumineux dans le ciel peruvien ! Les montagnes sont relativement dessechees, les parcelles agricoles forment un patchwork de couleur qui vont du blond des chaumes jusqu'a l'ocre des terres ! Dans la vallee, je refuserai meme une demande en mariage un peu trop precipitee a mon gout, un patriarche qui revait d'une vie meilleure pour sa jeune fille... Romantique comme je suis, je ne pensais pas que ca m'arriverait un jour !

En descendant des plateaux agricoles, les paysages se verdissent un peu dans le fond de vallee !

Il y a trois moyens terrestres d'atteindre Aguas Calientes, et donc le MachuPicchu :

- Le train, trop cher pour mon budget, et surtout, je voudrais y arriver a pied ! Pour une fois de plus, ressentir une fierte supplementaire, combinee a la beaute chargee d'histoire des lieux !

- Le bus, tres long, et avec la meme impression de perdre en intensite, compare a si je marcherais pour y arriver

- Enfin, la moins connue, la plus aventuriere ! Longer a pied la voie de chemin de fer ! C'est illegal meme s'ils ferment les yeux a condition que les voyageurs soient prudents ! Le train est le moyen de transport le plus faineant au monde... Ainsi, m'offrir quelques kilometres de marche sur un sentier empierre, ou sur les traverses en bois, totalement plat m'enchante ! Et comme ca, mon envie d'y arriver a pied sera comblee ! Va pour cette option !

Je parcourerai depuis Chinchero, une centaine de kilometres qui me rapprochent, chaque pas un peu plus, du MachuPicchu ! La citadelle inca qui attire une foule de touristes de tous horizons chaque jour ! J'ai d'ailleurs un peu peur du contraste dans lequel j'ai vecu cette vallee sacree et l'arrivee sous les flashs des touristes pouponnes...

Ce qui sera bel et bien le cas... a mon grand regret !

Mais avant cela, voyant que j'ai deux jours d'avance sur mon ticket du MachuPicchu, valable qu'une journee precise, je decide de camper aux bords de l'Urubamba, dans une ambiance de jungle sub-tropicale seduisante ! En revanche, je connaitrais une experience un peu rude, trop rude pour mon organisme ! Je suis invite a manger un Pachamanca, un barbecue traditionnel inca, dont la preparation de la viande me parait douteuse !! Les crampes d'estomac et les vomissements sont les premices d'une longue semaine de dysenterie !

Cet etat sanitaire preoccupant, ne me gachera qu'un peu le MachuPicchu ! Je pense que je l'aurais bien plus apprecie sans aller vomir aux toilettes du site archeologique toutes les deux heures ! La montee m'acheve, la recompense est a la hauteur de mes expectatives, un livre d'histoire, devant moi ! La vue du WaynaPicchu, le pain de sucre qui surplombe le site est absolument epoustouflante ! Mais les touristes sont bels et bien la, les "bobs" Ricard sont de sortie !

En rentrant a Cusco, je suis faible, et je passerai trois jours a recuperer un peu quelques forces apres les centaines de kilometres de marche et l'intoxication alimentaire ! Avant de retrouver Ugo et Lori, en bien meilleure forme que loi, nous passerons ensemble l'IntiRaymi ! L'IntiRaymi, grande celebration, tres solennelle, qui prie tour a tour la deesse mere ou Pachamama, la deesse lune, et le dieu Soleil Inti, avant de voir arriver le descendant du dernier roi Inca, en tenue processionnelle ! Seule ombre au tableau, la foule est dense, les pickpockets sont caches, mon appareil photo est disparu ! Je craquerai, assis au milieu de la route... Non pas pour la perte materielle, qui n'etait certes pas prevu au budget mais qui reste secondaire mais plus comme le viol de mes souvenirs, la perte de photos et de videos d'un endroit idyllique que j'aurais reve partager avec mon pere... Degoute de la nature humaine... Je ne comprends pas qu'une poignee d'individus malintentionnes gachent une si belle celebration...

Cusco, entre la maladie et le vol, je n'ai qu'une hate, continuer le sejour, changer d'etape... Malgre les magnifiques images que tu m'auras fourni...

Les tenanciers paternels de l'auberge essaieront de me reconforter coute que coute...

Maigre consolation...

Je quitterai Cusco de nuit, dans un bus, sans toilettes fonctionnels, pour 21heures, avec une diarrhee carabinee ! Ca promet d'etre long...

Allez courage !!

 

Love is all !

Posté par CocoChile à 02:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Cusco et Vallee sacree !

Nouveau commentaire