15 septembre 2012

Bolivia, en bref

Bonjour a tous !

 

En bref... je vais essayer de vous depeindre l'etape Bolivienne, parce que j'ai tellement de retard et que les derniers instants du voyage devraient etre charges ! Alors je vais essayer de retracer l'essentiel de la rapide mais richissime etape bolivienne !

Pour faire simple, la Bolivie c'est un enorme coup de coeur. Le paradis des voyageurs aux petits budgets. Le repere des amoureux de l'Amerique Latine. Car basiquement, on peut a peu pres tout faire en Bolivie, sauf la cote Pacifique. Mais vu que j'en avais profite a outrance a Mancora, je n'en ai pas ressenti le manque, aucunement. 

Mais la Bolivie est un pays incroyable. Les gens y sont tranquilles, charmants et tres aidants envers l'etranger, sensation que j'avais vraiment ressentie au Chili mais qui s'etait peu a peu perdue en passant la frontiere peruvienne. J'avais trois semaines a accorder a ce merveilleux pays, dans l'espoir de rentrer profiter des derniers instants avec les rencontres chiliennes de la premiere partie du voyage, et je ne suis pas mecontent du resultat... Meme si forcement, j'ai eu l'impression de passer un peu vite a certains endroits, et notamment la jungle amazonienne !

La Bolivie, on y trouve tout ce que l'on desire : des rives du lac Titicaca aux vestiges de la civilisation Aymara ou Inca, des profondeurs de la "selva" bolivienne a Rurrenabaque et dans tout le Nord du Pays, l'Altiplano et ses alpagas sereins, le Salar d'Uyuni qui reste le plus grand desert de sel au monde, des lagunes de toutes les couleurs, les Canyons du sud du pays qui m'ont fait vivre ma premiere cavalcade et mes premieres douleurs mal placees, les perspectives deroutantes de la ville de la Paz ou encore tout l'Est du pays que je n'ai pas eu le temps de decouvrir ! Une prochaine fois...

Je passe bien assez vite, je voulais seulement dire que je fus vraiment impressionne par la selva boliviana et plus que tout, par les immenses competences de notre guide. Oreilles tendues, a l'affut du moindre signe de vie, incollable sur la flore locale et ses applications positives comme negatives (j'aurais bien ramene un peu de currare...) et surtout d'une gentillesse sans frontieres. Un guide comme je les aime, au sourire edente mais avec l'excitation d'un gamin lorsqu'il nous montre des singes dans leurs milieux naturels. Un homme qui ne se lasse pas de son metier, etroitement liee a sa passion de la vie sauvage. Un amour !

Egalement, le salar de Uyuni m'a laisse sans voix ! Une des claques visuelles les plus grandes de ce voyage... Et surtout l'apogee de quatre jours de decouvertes de lagunes altiplaniques de toutes les couleurs, de flammands roses perches a 4000metres d'altitude, un ciel d'un azul immacule, des formations rocheuses excentriques, le tout sous la bienveillance de notre guide et de notre cuisiniere Carmen ! Mais arrive au salar, je me suis senti nu face a moi meme, sans artifices devant l'eclatante blancheur du panorama... Une blancheur qui se reflete a l'interieur de quiconque et qui lave de tout. Je me suis senti si bien, profiter de la purete, du silence et de la fraicheur d'un tel environnement pour commencer a chercher les reponses qu'il me manque...

Experience magique que j'ai eu la chance de partager avec Cat et Tom, un couple internationnal absolument adorable ! Cela nous a meme permis de me remettre dans la belote et la coinche, au milieu du Salar d'Uyuni, avec du Jacques Brel en fond. Unique...

38heures de bus en 2 jours plus tard ! Une tentative de video pour l'anniversaire du papa dans le bus et me voila a Mendoza ou je passe faire un coucou a la Chloe, ainsi qu'a Julien et Alexandre ! Deux amis que j'avais rencontre a Mancora, et qui avancaient en Bolivie comme en terrain conquis. Ils m'ont ainsi fait beneficier de leurs bonnes adresses pour profiter de la vie nocturne paceña ! Des cremes. Nous allons nous devorer une parrillada (comprendre, beaucoup de tres bonne viande, nous sommes en Argentine !!) dans un "tenedor libre", une sorte de buffet a volonte. Et je repars du cote chilien...

La douane est lente... horriblement, mais cela fait monter peu a peu tous les sentiments que je peux ressentir a ce moment la ! L'excitation de retrouver le Chili, le premier pays qui m'a tant plu, qui m'a tant seduit, qui m'a tant offert et appris, hate de retrouver Rocio, hate de retrouver la Rocio Esperanza ! Et la frontiere passee... je retrouve mes reperes, l'accent chilien, les rubis du metro santiaguino, des rues que j'ai deja foulees, et surtout je ressens quelque chose de fort... Je me sens chez moi ! Je me sens bien... Je pense qu'a ce moment la, les objectifs que je m'etais fixes pour ce voyage sont atteints... Il me reste l'etape chilienne, deux semaines sur le continent a profiter de ces rencontres inoubliables, et ensuite, un depart sur l'Ile de Paques...

 

A tres bientot,

Rom,

Love is all

Posté par CocoChile à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Bolivia, en bref

Nouveau commentaire